Une nouvelle note d'orientation évalue la représentation des femmes entrepreneurs

Les femmes sont sous-représentées parmi les chefs d'entreprise en Europe. Un certain nombre de facteurs sont en jeu, notamment les influences sociales et culturelles ainsi que la politique nationale et européenne. Ce document d'orientation vise à faire la lumière sur cette question et à identifier les mesures à prendre pour renforcer la présence des femmes.

 

Une note d'orientation sur l'entrepreneuriat féminin en Europe a été publiée. Elle évalue en détail l'écart de représentation entre les hommes et les femmes chez les entrepreneurs et en tire des conclusions sur les mesures à prendre pour encourager les femmes à créer leur entreprise et à renforcer leur présence à l'échelle de l'Europe. Le rapport comprend également des exemples concrets de réseaux qui soutiennent les femmes entrepreneurs.

 

Il examine les difficultés auxquelles les femmes sont confrontées lorsqu'elles lancent et développent leur entreprise, et les actions politiques qui permettraient de les aider. Il cite plusieurs raisons qui influent sur la volonté des femmes de se lancer dans les affaires, y compris des raisons sociales et institutionnelles, l'influence et l'importance des modèles féminins pour les créatrices d'entreprise en herbe, les approches politiques au niveau national et les attitudes culturelles pouvant motiver la création d'une entreprise.

 

Le rapport conclut qu'il faut veiller à ce que le soutien à l'entrepreneuriat soit accessible aux femmes et les aide réellement à prospérer, mais que celles-ci doivent être connectées au monde des affaires au sens large.

 

La méthodologie doit inclure formation, encadrement et mentorat, ainsi qu'un soutien à la création de réseaux et des mesures facilitant l'accès au financement.

 

La note d'orientation a été publiée par le programme LEED (Local Economic and Employment Development) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

 

La version intégrale de la note d'orientation peut être consultée ici.