Une étude révèle que les start-up appartenant à des femmes constituent un meilleur pari financier

13 juillet, 2018

Dans l'ensemble, les entreprises fondées par des femmes ont tendance à générer des revenus plus élevés. C'est pourquoi il a été allégué que les entreprises appartenant à des femmes sont un meilleur choix pour les bailleurs de fonds.

 

Le Boston Consulting Group s'est joint à MassChallenge afin de déterminer en quoi les entreprises fondées par des femmes diffèrent de celles fondées par des hommes. Les données ont révélé que les femmes n'obtiennent pas le même niveau de soutien financier que les hommes.

 

Près de 42 % des entreprises soutenues par MassChallenge possèdent au moins une fondatrice. En Amérique, les investissements moyens dans les entreprises dirigées par des femmes étaient de 935 000 dollars, contre 2,1 millions de dollars. Malgré cela, les femmes ont tendance à générer 10 % de revenus cumulés sur 5 ans en plus que les hommes.

 

En établissant pourquoi les fondatrices d'entreprises, malgré une meilleure situation financière, ont un problème de financement, il a été constaté qu'elles et leurs présentations sont confrontées à des défis et à des rejets – on leur demande par exemple de démontrer qu'elles possèdent des connaissances techniques de base. De plus, les femmes peuvent être plus conservatrices dans leurs projections et demander moins que les hommes. Les investisseurs masculins sont également peu familiers avec le marché des produits et services d'entreprises fondées par des femmes pour d'autres femmes.

 

Des recommandations ont été faites afin d'améliorer les investissements dans les entreprises dirigées par des femmes. Les sociétés de capital-risque et les autres investisseurs devraient chercher à obtenir des projections réalistes de la part des entreprises plutôt que des produits familiers et comprendre que les entreprises appartenant à des femmes représentent des opportunités prometteuses.

 

Les accélérateurs de start-up doivent veiller à disposer d'une liste équilibrée de candidats et à encadrer les femmes entrepreneurs sur la façon de se connecter avec les réalités du marché.

 

L'étude recommande également aux femmes entrepreneurs de rechercher des coaches capables de leur fournir un feed-back et de les aider dans la pratique. En suivant ces recommandations, l'espoir est de combler l'écart et d'offrir un meilleur soutien aux entreprises appartenant à des femmes.

USA