Paris fait concurrence à la Silicon Valley concernant la présence des femmes dans la technologie

17 septembre, 2017

Les startups ont le vent en poupe sur la scène parisienne, en particulier pour les femmes d’affaires des secteurs de haute technologie, d’après le magazine international de mode Harper’s Bazaar.

En 2016, le Forum économique mondial a attribué à Paris la 9ème position dans le classement mondial des villes les plus favorables à l’entrepreneuriat féminin.

 

Le stéréotype de la femme parisienne uniquement préoccupée par la mode doit être révisé. Selon les statistiques de Paris Pionnières, en collaboration avec starther.org, Paris est aujourd’hui un centre important de jeunes entreprises appartenant à des femmes en Europe. Actuellement, près d’une femme parisienne sur 4 est chef d’entreprise, souvent dans le secteur de la technologie.

 

Différentes initiatives ont créé un environnement favorable aux femmes entrepreneurs. Le projet Station F, par exemple, prévoit un vaste campus dédié à la création d’entreprises. Sous la houlette de Roxanne Varza, il accueillera plus de 3 000 guichets, espaces événementiels et bureaux d’investisseurs au sein d’un espace de travail interactif. «Nous voyons de plus en plus de femmes dans la technologie», relève Mme Varza. Elle estime que ce développement est influencé par divers facteurs, tels que l’augmentation des coûts dans la Silicon Valley.

 

Des programmes comme «La French Tech», conçus pour soutenir l’entrepreneuriat technologique, et son programme dérivé «French Tech Ticket», aident les étrangers ainsi que les femmes d’affaires françaises à créer des entreprises.

 

Selon l’article de Harper’s Bazaar, un certain sens de l’équilibre entre travail et vie privée ainsi que la confiance dans la compétence et la force des femmes sont des valeurs qui favorisent l’esprit d’entreprise des femmes entrepreneurs en France.