LES UNIVERSITÉS PEUVENT CONTRIBUER À RÉDUIRE L’ÉCART DE REPRÉSENTATION ENTRE LES SEXES

12 avril, 2019

Un article récent de The Guardian explique comment les universités peuvent aider les femmes entrepreneurs en herbe.

 

La recherche ayant montré que les start-up fondées ou cofondées par des femmes sont de meilleurs investissements financiers, il y a un manque évident de femmes entrepreneurs. La British Business Bank a récemment publié un rapport démontrant que pour 1 livre sterling d’investissement en capital-risque au Royaume-Uni:

  • les équipes fondatrices composées exclusivement de femmes obtiennent moins de 1 penny;
  • les équipes fondatrices composées exclusivement d’hommes obtiennent 89 pence;
  • les équipes mixtes obtiennent 10 pence.

 

L’article est intitulé «We need more female entrepreneurs» (nous avons besoin de plus de femmes entrepreneurs). Il explique comment les établissements d’enseignement supérieur peuvent aider à réduire cet écart de parité dans les investissements en capital-risque.

 

Plusieurs universités britanniques ont mis en œuvre des programmes spéciaux pour soutenir les femmes entrepreneurs. L’Imperial College de Londres a lancé un programme pour permettre aux étudiantes entrepreneurs d’accéder entre autres au financement et au mentorat.

 

Découvrez d’autres programmes mis en place dans les universités britanniques et lisez l’article complet ici.