Les femmes chefs d'entreprise… Un mouvement artisan de son propre succès

WEgate team

Selon une nouvelle étude réalisée auprès de 21 980 entreprises cotées en bourse dans 91 pays, les femmes occupant des postes de direction peuvent «augmenter considérablement» la rentabilité. Une raison de plus pour promouvoir les femmes entrepreneurs, les chefs d’entreprise d’Europe «artisans de leur propre succès»!

 

«L’étude ne révèle pas de lien direct entre l’existence d’une femme PDG et l’augmentation de la rentabilité, mais il existe des données indiquant que la présence d’une femme au sein de l’équipe peut aider –  des données solides montrent par ailleurs un rapport entre la présence de femmes au sein de la classe dirigeante (par exemple, aux postes de président-directeur général, directeur financier ou directeur opérationnel) et l’accroissement de la rentabilité», selon le Peterson Institute for International Economics, qui a élaboré le rapport de 35 pages, en collaboration avec le bureau d’études EY.

 

L’étude révèle que près d’un tiers des entreprises dans le monde ne compte aucune femme parmi les membres du conseil d’administration ou du groupe des cadres supérieurs; le conseil d’administration de 60 % des sociétés n’est composé d’aucune femme; dans 50 % des compagnies, aucune femme n’occupe un poste de cadre supérieur; et moins de 5 % des entreprises sont dirigées par une femme PDG.

 

Pourtant, l’étude semble révéler une corrélation positive évidente entre la présence de femmes dans la classe dirigeante et les bénéfices. Le rapport – «La diversité des genres est-elle rentable? Les preuves d’une étude internationale» – révèle que les organisations comptant 30 % de femmes dans la classe dirigeante enregistreraient une marge bénéficiaire nette de 6 % supérieure.

 

Naturellement, les entreprises et les gouvernements s’intéressent à la diversité des genres et encouragent davantage de femmes à assumer des postes de direction et à poursuivre une carrière dans la recherche, la science et l’ingénierie; mais qu’en est-il des chefs d’entreprise «artisans de leur propre succès»?

 

Les résultats de cette étude semblent justifier les efforts déployés – tels que WEgate – pour encourager les femmes entrepreneurs à devenir les dirigeants d’entreprise «artisans de leur propre succès» de demain.

 

«Pour le moins, les résultats de notre étude – unique au monde – révèlent clairement l’impact positif de la diversité des genres sur la performance des entreprises et identifient les secteurs et les pays dans lesquels de plus gros progrès sont nécessaires en matière de diversité», explique Adam Posen, président du Peterson Institute for International Economics.

 

Les données montrent que certaines «caractéristiques nationales vérifiables» sont incontestablement liées à une plus grande diversité des genres au sein de la classe dirigeante, notamment les niveaux élevés des scores relatifs des hommes et des femmes aux évaluations en mathématiques, la concentration relativement forte dans les programmes d’études liés à la gestion et le revenu des femmes par rapport à celui des hommes. Selon une déclaration à propos de l’étude, ces éléments peuvent être considérés comme des «indicateurs de l’ouverture institutionnelle et du soutien d’une économie à la réussite des femmes».