Des millions de personnes vivent la solitude au quotidien: une start-up norvégienne se penche sur ce problème via des outils de communication innovants

Karen Dolva

Picture Copyright: No Isolation

 

La solitude est actuellement l’un des problèmes les plus frappants de notre société: elle augmente les taux de mortalité précoce de 26 %, et le risque de maladie cardiaque et d’accidents vasculaires de 29 % et 32 % respectivement. La cofondatrice de la start-up norvégienne Karen Dolva a fondé No Isolation, une société technologique qui recherche des solutions de communication pour remédier à ce fléau. C’est l’une des 4 gagnantes du Prix de l’UE pour les femmes innovatrices 2018.

 

 

Après avoir étudié l’informatique et la conception interactive à l’université, elle a travaillé dans un incubateur technologique à Oslo. Cette expérience a été pour elle source d’inspiration car le fait d’être «au contact de tous ces gens brillants [qui] travaillaient sur des projets qu’ils aimaient» lui a fait réaliser qu’elle voulait faire la même chose.

 

Lorsque Karen et ses deux associées ont créé la société en 2015, elles n’avaient pas d’idée préconçue sur le produit. Tout ce qu’elles savaient, c’est que personne ne devrait se sentir seul et exclu de la vie quotidienne. «Nous avons rapidement vu, au premier coup d’œil, que les enfants n’étaient pas les seuls à souffrir de solitude… la solitude est énorme», explique-t-elle.

 

Tenant compte de l’importance de la technologie (tablettes, ordinateurs et téléphones) dans nos vies quotidiennes mais également dans le traitement des personnes malades (en particulier les enfants), No Isolation a mis au point AV1, un robot de téléprésence qui sert d’avatar pour les enfants qui doivent rester au lit. Il est motorisé et fonctionne en 4G, de telle sorte qu’il peut être amené n’importe où.

 

«Le robot va à l’école, dans la cour de récréation ou en voyage scolaire, et l’enfant peut le contrôler depuis chez lui. L’enfant peut ainsi parler, voir et entendre par son intermédiaire. C’est pratiquement comme s’il y était. L’enfant a un contrôle complet lorsqu’il est connecté et peut regarder où il veut», indique Karen.

 

De pair avec AV1, No Isolation a également mis au point un produit destiné à aider les personnes âgées à lutter contre la solitude. Appelé KOMP, il permet à la famille et aux amis de partager des photos, des messages et de faire des appels vidéo. Il se présente sous la forme d’un écran à un seul bouton, plus simple à utiliser que les autres technologies de communication disponibles. Il est donc beaucoup plus maniable pour les personnes âgées.

 

Selon Karen, atténuer la solitude permet d’économiser de l’argent sur le plan social, mais c’est un problème qui doit aussi être abordé à un niveau personnel car, dit-elle, «notre objectif est d’aider les personnes à se sentir mieux et plus heureuses», c’est la raison d’être de No Isolation. Les personnes peuvent suivre une préparation puis «disposer de produits capables de servir de lien et de réduire le risque de solitude».

 

Actuellement, No Isolation emploie 61 salariés, dont plus de 40 % sont des femmes, ce que Karen juge stimulant. Elle conseille aux autres femmes qui envisagent de se lancer dans les affaires de ne pas démarrer ce genre d’activité simplement pour se faire de l’argent, car il y a des moyens beaucoup plus faciles d’y arriver. «Je vous conseille de vous entourer de bons conseillers, de personnes en qui vous avez réellement confiance. J’ai tellement appréciée d’être soutenue par des personnes ayant de l’expérience», précise Karen.

 

Enfin, son conseil le plus précieux, c’est de ne jamais cesser de se réjouir, «parce que c’est le plus grand voyage qu’il vous sera donné de faire, alors profitez-en!»