Campagne Facebook pour permettre aux femmes de concrétiser leurs idées d’activités

17 novembre, 2017

Une nouvelle étude, commandée dans le cadre de la campagne semestrielle #shemeansbusiness de Facebook, révèle un manque d’exemples féminins chez les chefs d’entreprise. Lancée en 2016, cette campagne a permis à 10 000 femmes d’acquérir des compétences commerciales en Grande-Bretagne. Elle suscite également l’émergence de modèles féminins pour promouvoir la confiance.

 

Comme l’ont indiqué le Sunday Times et le magazine Style, les femmes manquent de modèles visibles et concrets. Les campagnes comme #shemeansbusiness sont un bon outil pour sensibiliser le public à ce problème.

 

«Lorsque les femmes réussissent, l’économie va bien, (or) seulement un cinquième des petites entreprises sont créées par des femmes», explique Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

 

«Les femmes que je rencontre chaque semaine et qui ont créé leur propre entreprise sont pour moi une grande source d’inspiration», ajoute-t-elle.

 

Environ une femme sur dix aspire à créer une entreprise. La campagne procure aux femmes un accès à des conseils, à des partenariats et à des événements au sein de leur formation dans l’espoir que cela renforcera leur confiance et les encouragera à concrétiser leurs désirs.

 

L’étude de Facebook a constaté que les femmes souhaitant créer une entreprise sont freinées par le manque de modèles «réels» auxquels se référer. En effet, 80 % des femmes interrogées estiment qu’un modèle concret les inciterait à se lancer dans les affaires alors qu’elles ne sont que 29 % à pouvoir nommer un modèle de ce type.