Aleksandra Đermanović pense qu’il faut apprendre à savoir dire «non»

Aleksandra Đermanović
Founder and CEO of Mediacor

Les entrepreneurs doivent savoir s’entourer de personnes plus expérimentées qu’eux et qui possèdent des compétences utiles à la réalisation de leurs objectifs professionnels.

 

Aleksandra Đermanović, fondatrice dirigeante de Mediacor

  • Une agence croate spécialisée dans le marketing numérique et les réseaux sociaux
  • Cette agence conçoit des publicités et des applications mobiles, et élabore des stratégies sur les réseaux sociaux
  • L’âge moyen des employés est de 28 ans

Aleksandra Đermanović est diplômée d’un double Master: l’un en communication marketing et l’autre en marketing numérique. Après avoir travaillé au sein d’agences de publicité en tant que rédactrice publicitaire et médias, elle a décidé de se spécialiser dans les médias en ligne et a créé sa propre agence en 2010. Elle va nous expliquer pourquoi il est judicieux de s’entourer de personnes plus expérimentées et comment les entrepreneurs doivent être parfois capables de dire «non».

 

WEgate: Dites-nous en plus sur votre agence

 

Aleksandra Đermanović: Mediacor est une agence de marketing numérique basée en Croatie. Nous accompagnons de grands clients à l’international dans la réalisation de leurs objectifs commerciaux en matière de marketing numérique et de réseaux sociaux. Mediacor intervient à l’échelle régionale, en accompagnant des entreprises croates, serbes, slovènes, bulgares, turques, et même sur des marchés aussi éloignés que Singapour ou l’Indonésie. Nous sommes fiers d’avoir pu fidéliser nos clients en leur offrant un service impeccable et en leur faisant profiter de notre excellente connaissance de leurs activités. L’équipe, actuellement composée de 13 employés à plein-temps, ne cesse de s’agrandir.

 

Qui ou qu’est-ce qui vous a donné envie de monter votre entreprise?

 

J’ai participé à un atelier à l’université où il nous a été demandé d’imaginer notre vie à 40 ans et de créer un site internet personnel pour présenter notre parcours, comme un CV. À cette époque, comme mon activité concernait surtout la publicité, j’ai dressé une liste idéale des postes que j’aimerais occuper et imaginé le parcours professionnel que j’aimerais suivre. Cette liste d’une fille de 20 ans devait probablement être très naïve! Vers mes 33 rd ans, je me suis souvenue de ce site internet et je me suis rendu compte que j’avais réussi à réaliser presque tous mes souhaits. Je suppose que j’ai toujours su que j’en serais capable. Personne ne m’a donné l’idée, j’avais juste confiance dans mes potentialités et j’ai simplement travaillé dur pour me donner les moyens de les concrétiser.

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées lorsque vous avez décidé de créer votre entreprise? Avez-vous bénéficié d’un soutien de certains organismes?

 

L’art de savoir dire non et de bien s’entourer. Lorsque l’on se lance dans la création d’une entreprise, le piège est de toujours dire oui à tout. C’est pourquoi il est très important d’apprendre à savoir dire «non»: «Non» aux pratiques qui ne vont pas dans le sens de vos objectifs; «non» aux associés qui n’arrivent pas à suivre; «non» aux habitudes qui ne vous aident pas à atteindre vos objectifs personnels et professionnels.

 

Pour choisir ses collaborateurs, il faut se demander: êtes-vous la personne la plus qualifiée de l’équipe? Si oui, changez d’équipe. Les entrepreneurs doivent savoir s’entourer de personnes plus expérimentées qu’eux et qui possèdent des compétences utiles à la réalisation de leurs objectifs professionnels.

 

On continue souvent à penser que chef d’entreprise est un métier d’homme, quels conseils donneriez-vous aux jeunes femmes qui souhaitent devenir entrepreneurs?

 

Il faut trouver une idée en laquelle on croit, et ne plus la lâcher. Voir grand, mais commencer petit. Soyez toujours aimable avec les personnes que vous rencontrerez sur votre chemin. Certaines essayerons de vous influencer, d’autres de vous nuire, mais restez toujours maître de vos décisions. Comme l’a dit Churchill dans son fameux discours: «N’abandonnez jamais, jamais, jamais...»

 

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail?

 

Avoir un impact positif et visible sur les activités de mes clients.

 

Quelle est votre devise préférée?

 

Vous n’êtes pas arrivé jusque-là pour vous arrêter là.